« Si je reste » – Gayle Forman

Publié: 1 janvier 2015 dans Roman jeunesse
Tags:, , , , , ,
Paru chez Oh éditions le 16 avril 2009 Littérature Jeunesse

Paru le 16 avril 2009 Chez Oh éditions Genre: Littérature Jeunesse

 


4eme couverture


Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis…Et puis vient l’accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes: d’abord, elle entend tout ce qu’on dit autour de son lit d’hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C’est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans. Si je reste est une merveilleuse histoire d’amour, mais aussi un livre qui nous fait réfléchir à l’essentiel, à la place de l’amour et du bonheur, à tous ces liens avec nos proches auxquels on s’habitue et qui sont pourtant le vrai trésor de nos vies.


Mon avis


Ce roman traîne depuis quelques mois dans ma bibliothèque et je n’avais pas trouvé jusqu’à présent l’envie de l’ouvrir. J’ai tendance à préférer prendre un peu de recul face au battage médiatique que peuvent recevoir certains livres.

Le roman s’ouvre sur Mia, jeune fille de 17 ans, entourée d’une famille aimante et de son petit ami. Elle est plutôt musique classique, alors qu’eux sont tournés vers le rock. Différente d’eux (mais pas tant que ça comme on pourra le voir au fil de l’histoire), elle baigne pourtant dans un environnement plein de tendresse et d’amour.
C’est une ado comme tant d’autres, qui se pose des questions, qui se recherche, qui se sent à part. Elle est attachante. Sa famille nous est sympathique.
Et puis c’est le drame ! Ils ont un accident de voiture. Les parents et le petit frère décèdent. Mia est dans le coma, dans un état inquiétant. Elle n’est ni tout à fait vivante ni tout à fait morte.

Le reste du récit se fait de son point de vue : elle, en dehors de son corps, observant les autres, se replongeant dans son passé et surtout réfléchissant à la décision à prendre : rester ou partir ?

L’auteur nous fait naviguer entre le présent de Mia et ses flash-back. Ces derniers m’ont parfois semblé décalés par rapport aux scènes du présent auxquelles ils sont liés. Finalement, j’ai vite compris qu’ils avaient du sens : ils sont en quelques sorte des « arguments » qui permettront à Mia de prendre sa décision.

C’est une belle histoire, qui nous parle de la vie, de la mort, des gens qu’on perd, ou ceux que l’on laisse derrière nous. Mia, finalement, nous représente, vous et moi. Ce sujet est universel, il est réaliste, crédible, et c’est ce qui en fait un récit touchant.

J’ai apprécié ce roman qui se lit très vite. L’écriture est fluide, l’histoire est prenante et se tient assez bien. L’attente de la décision de Mia nous tient vraiment en haleine jusqu’au bout.

Cependant, j’ai été assez surprise. On m’annonçait un récit très émouvant, qui me retournerait complètement. Pourtant, je n’ai pas été plus émue que cela… J’ai senti Mia assez froide face à ce qui lui arrive. C’est la même chose pour sa famille, qui reste là, dans cette salle d’attente, sans réelle détresse, ou tristesse face à cette horreur. Une famille entière a été décimée. C’est déchirant et choquant. Et je n’ai pas ressenti ces émotions…jusqu’aux quelques dernières pages lorsque Mia commence à prendre sa décision ou que son grand-père vient lui parler. A la fin, j’ai vraiment été bouleversée, c’est peut-être dû au fait que c’est à ce moment que la jeune fille a réussi à prendre conscience de ce que cela signifie, quand elle se reconnecte finalement.

C’est une lecture agréable qui nous parle du pouvoir exceptionnel de l’amour et nous fait vraiment réfléchir sur cette dure question : rester ou partir ? Mais il me manquait un petit quelque chose pour en faire un récit qui me retournerait complètement.

 

Publicités
commentaires
  1. Mlle Latino dit :

    Pour ma part j’ai été émue (bon je suis une grande émotive de base). Je ne pensais pas autant adoré ce livre jusqu’à ce que je termine la dernière phrase. Le personnage de Mia est vraiment top dans ce bouquin et je regrette pas de l’avoir lu ^^

    Tu gagnes une abonnée, j’aime beaucoup tes critiques 🙂

    J'aime

  2. […] C’est court, j’adore! 2. Mia dans « Madon » ou « Si je reste« . Oui, j’aime les prénoms courts! ^^ 3. Alice dans « Alice aux pays […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s