« Les roitsy de Magara Kisi » Tome 1 de Johanna Zaïre

Publié: 16 avril 2015 dans Fantastique
Tags:, , ,
Parution: Décembre 2014 Edition: Auto-édition Genre: Fantastique

Parution: Décembre 2014
Edition: Auto-édition
Genre: Fantastique

 


4eme couverture

 

Soulia, la vingtaine, vit dans la petite ville de Magara Kisi, appelée également la Zone 1, située dans le sud de la France. Le roman commence en juillet 2010. Elle habite avec son fiancé, Liam, et sa petite sœur Dana. La vieille Edna demande à la jeune fille de venir la voir et lui fait lire un poème. Edna fait partie de ces anciens habitants qui croient que la planète Terre, qu’ils appellent Gaïa et considèrent comme leur mère, va bientôt se révolter pour punir ses habitants inconscients du mal qu’ils lui causent. Face aux annonces de catastrophes naturelles qui se multiplient, commençant par toucher l’Australie puis le Mexique, la Russie et les pays scandinaves, Soulia commence à croire sa vieille amie…

Un monde futuriste et apocalyptique, avec un décor urbain, une chaîne télévisée d’informations, une religion ancestrale, une menace qui se répand dans les esprits et enfin la reconfiguration de la planète à la suite d’un énorme séisme : voici les ingrédients explosifs de ce roman. Suspens, rebondissements et surprises sont au rendez-vous. À se procurer d’urgence !

 


 

Mon avis

 

Je tiens d’abord à remercier Johanna Zaïre pour ce service-presse.

 

Parlons de cette couverture.
Elle m’a, tout de suite, intrigué. Je me demandais ce que faisait une poupée sur la couverture d’un roman apocalyptique. On apprend très vite que l’un des personnages principaux en a une et, au fur et à mesure de l’avancée du récit, on comprend que cette poupée est plus qu’un objet sentimental… Mais je ne vous en dirais pas plus! J’ai d’ailleurs, moi-même, encore beaucoup de questions quant à son importance dans la suite de l’histoire.

Revenons au texte.
Ce premier tome s’ouvre sur une introduction. Le narrateur explique, assez brièvement, la croyance des anciens de Magara Kisi concernant la Terre et introduit pour la première fois, trois des personnages importants de l’histoire: Edna fait sa première prédiction à Liam et Soulia:

Le jour arrivera
Où Gaïa tombera
Blessée par son allié
Qui n’a su la préserver

Elle a trop enduré
Et préfère sombre,
Pour punir l’inconscient
Qui profite aisément
Pour punir l’insouciant
Qui était son enfant.

Soulia, son petit ami Liam et sa soeur Dana, vivent dans la zone 1. Elle a été construite sur une cité beaucoup plus ancienne, Magara Kisi, dont certains vestiges restent visibles. Des vestiges et des croyances… D’ailleurs, la vieille Edna, une voisine, va leur faire une révélation: Gaïa est en colère et une grande catastrophe va arriver… Tandis que Liam, terre à terre, prend Edna pour une vieille folle, Soulia, elle, y croit dur comme fer. Pendant ce temps, les catastrophes naturelles ne cessent de se déclencher dans le monde entier. Soulia y voit la vengeance de Gaïa, tandis que Liam persiste à ne rien y voir d’autres que des faits naturels…Jusqu’au jour où l’apocalypse (Appelée aussi « Le crépuscule des puissances ») s’abat sur Magara Kisi… Le monde change radicalement pour les quelques survivants, laissant place à la reconstruction mais aussi à d’étranges créatures…


La quatrième couverture, ainsi que le thème, avaient aiguisé ma curiosité. Ce premier tome ne m’a pas laissé en reste…

On a clairement trois temps forts, qui rythment le récit et enclenchent une certaine atmosphère.
– Pendant le début des hostilités, les personnages ne sont pas très actifs. On apprend les prédictions d’Edna, Soulia et Liam débattent sur la crédibilité de ses propos. Ils suivent les catastrophent à la tv. C’est la partie de l’attente, angoissante, on tend le dos, on se demande si la catastrophe crainte va arriver.
– Et tout d’un coup, c’est la fin du monde! Enfin presque! Les éléments se déchaînent. Certains réussissent à survivre, recherchent leurs proches qu’ils espèrent vivants. Soulia, Liam et Dana sont séparés. On suit alors Soulia et Liam, d’après leur point de vue. Ils ne savent pas si l’autre est vivant, mais ils ne désespèrent pas. Quant à Dana, l’auteur ne nous dit rien sur elle, même si on a quelques pistes à un certain moment de la narration… Dans cette partie, on en apprend plus sur le nouveau monde, sur ces créatures étranges « Les déchus » même si finalement, au même titre que les survivants, on n’en sait pas beaucoup plus. Cette partie est pleine de tension car on ne sait pas ce qui va suivre, on ne sait pas si les amoureux vont se retrouver, on ne sait pas si Gaïa va continuer sa vengeance!
– Dans la dernière partie, les personnages sont nettement plus actifs. C’est la partie de la quête et du voyage, où nos personnages vont essayer de trouver des réponses, de comprendre ce qu’il se passe. L’atmosphère est plus à l’aventure, angoissante car on ne sait pas ce qu’ils trouveront sur la route et arrivés à destination. Le danger rôde sans savoir qui le représente…

 

J’ai eu, au départ, un souci dans ma lecture: j’avais l’impression que les événements se déroulaient trop vite. J’ai bien compris que cette rapidité servait à imposer une atmosphère angoissante et d’urgence, mais ça m’a quelque peu gêné. J’aurais peut être apprécié que ce premier tome soit un peu plus long pour que les choses soient plus posées, plus développées pour que je comprenne un peu mieux. J’ai eu du mal à comprendre le temps écoulé entre la catastrophe et les retrouvailles de Soulia et Liam, les déchus arrivent tout d’un coup sans qu’on sache très bien comment, je n’ai toujours pas compris comment Liam se retrouve dans ce camp alors que Magara Kisi est vraiment très loin (même si j’ai compris l’idée pour Soulia, il ne s’agit pas de la même chose pour son fiancé) Tous ces points auraient peut être mérités d’être développés ou alors c’est moi qui n’a rien compris ^^


J’ai trouvé l’histoire, dans son ensemble, très intéressante. J’aime beaucoup ce thème de l’apocalypse et l’idée de la nature qui reprend le dessus et se venge des hommes qui ne la respectent pas m’a vraiment plu. J’ai apprécié voir qu’au-delà d’une reconstruction des survivants, les personnages partent dans une quête assez originale voire peut être spirituelle ou sacrée, je ne sais pas trop encore. Est-on face à une prophétie? Une simple coïncidence? Autre chose? J’ai vraiment eu envie d’avoir des réponses à toutes mes questions. Ce premier tome est avant tout le moyen de poser les bases de cette histoire qui s’annonce, j’imagine, pleine de rebondissements. Mais il va falloir attendre la suite pour le savoir et ça va être dur surtout avec cette dernière scène totalement inattendue!

J’ai beaucoup apprécié certains aspects du texte qui font appel aux créations personnelles de l’auteur: chansons et poèmes. J’ai trouvé ça très original et intéressant de les insérer dans le texte.

Quant à l’écriture de l’auteur, elle m’a, elle aussi, conquise. C’est d’une justesse incroyable pour décrire un monde dans le chaos. Elle a su trouver des mots qui m’ont fait entrer dans son univers. Son histoire est passionnante mais se lit beaucoup trop vite! Il s’agit maintenant de patienter jusqu’à la sortie du tome 2 en 2016.

Une histoire originale et captivante dans une atmosphère angoissante. Un premier tome prometteur!


Si vous souhaitez en savoir plus sur Johanna Zaïre et son univers (je vous le conseille), allez faire un tour sur son site.

Vous trouverez ce premier tome sur différentes plateformes au prix de 12.50€ en version papier et 4.69€ en version numérique:
– Sur la boutique officielle
– Sur The book édition
– Sur la Fnac

Publicités
commentaires
  1. […] « Les roitsy de Magara Kisi » de Johanna Zaïre. Une histoire originale et captivante dans une atmosphère angoissante. Un premier tome prometteur! […]

    J'aime

  2. […] Zaîre m’avait convaincue avec « Les roitsy de Magara Kisi ». J’ai alors décidé de rajouter son petit dernier à ma PAL […]

    J'aime

  3. […] est le deuxième roman de Johanna Zaïre que je lis. J’avais déjà apprécié le premier (Le tome 1 de « Les roitsy de Magara Kisi »), mais là c’est un coup de cœur que j’ai eu pour cette dystopie addictive! Rien que […]

    J'aime

  4. […] « Les roitsy de Magara Kisi » de Johanna Zaïre 2. « De fièvre et de sang » de Sire Cédric […]

    J'aime

  5. […] « Les roitsi de Magara kisi » Tome 2 de Johanna Zaïre (Mon avis sur le tome 1) […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s