« Le premier sang » de Sire Cédric

Publié: 19 avril 2015 dans Policier / Thriller
Tags:, , ,
Parution: Mai 2012 Edition: Le pré aux Clercs Genre: Thriller fantastique

Parution: Mai 2012
Edition: Le pré aux Clercs
Genre: Thriller fantastique

 


4eme couverture

Les plus grandes terreurs naissent dans l’enfance et prennent racine au plus profond de nous.
Qu’est-ce qui les fait resurgir ? Sommes-nous capables de les surmonter ?

Par une nuit d’hiver glacée, deux flics de la criminelle, partis pour surveiller un parrain de la drogue en banlieue parisienne, mettent les pieds dans une étrange affaire. Leur principal suspect est mort brûlé vif dans son appartement et les méthodes employées ne ressemblent pas à un règlement de compte. Eva Svärta, la policière albinos, dominée par le désir obsessionnel de retrouver le meurtrier de sa mère et de sa sœur jumelle, pressent un danger imminent. Et si les fantômes du passé se mettaient à reprendre vie ? Hallucination ou réalité ?

À travers ce nouveau roman étonnant de maturité, Sire Cédric ramène son héroïne aux origines du mal qui l’empoisonne. Le vertige qui la submerge progresse tout au long de l’intrigue, impitoyablement, terriblement. Vos nuits n’ont pas fini de vous surprendre.


Mon avis

Après « De fièvre et de sang », Sire Cédric poursuit sa saga sur Eva Svärta avec ce second tome « Le premier sang ».

Ces romans sont construits de façon à être totalement indépendants. Vous pouvez très bien lire ce roman sans avoir lu le premier tome. C’est tout en subtilité que l’auteur glisse des indices dans le texte pour comprendre la trame du précédent et ainsi pouvoir lire dans l’ordre souhaité. C’est aussi une très bonne façon de pouvoir se remémorer les événements passés qu’on aurait pu oublier entre nos deux lectures.
Bien évidemment, vous risquez d’être spoilés et de gâcher votre effet de surprise en lisant le 2ème avant le 1er. C’est le seul risque que vous prenez.


Mais je m’égare! ^^ Revenons plutôt à notre histoire.

Le roman s’ouvre sur une scène assez déstabilisante: Madeleine Reich, riche femme d’affaire, dîne en compagnie de son mari, et se met, soudain, à saigner du visage. Son mari s’inquiète. On sent très vite qu’elle n’est pas étonnée de la situation et pourtant, elle a deux coupures énormes sur les joues… Son mari, paniqué, insiste pour comprendre… Elle ne peut rien lui dire… le tue de sang-froid, et disparaît.

Eva est obsédée par la recherche de son père depuis qu’elle a retrouvé ses souvenirs. Leroy, son collègue, lui propose alors de travailler sur une enquête mettant en cause un des plus grands trafiquants de drogue de la banlieue: Ismaël Constantin. Mais une fois sur les lieux, le dernier étage où loge le suspect prend feu… Les policiers décident de chercher des indices: non seulement Ismaël est mort, torturé, la langue coupée et immolé par le feu, mais ils retrouvent également un bébé mort, dans un congélateur à côté d’un mystérieux morceau de bois peint…

Dans le même temps, à Toulouse, le commandant Vauvert, qui n’a plus de nouvelles d’Eva, avec qui il a eu une brève liaison, enquête sur la disparition soudaine de Pierre Loisel, un homme d’affaire. L’enquête stagne et, au même moment, son ex refait surface, souhaitant que Vauvert aide son nouveau petit ami accusé de tentative de viol…

Ces trois scènes, bien différentes l’une de l’autre, vont finir par se rejoindre l’une et l’autre pour ne former, finalement, qu’une seule et même enquête, bien complexe, malgré tout. C’est très intelligemment que ces enquêtes n’en deviennent qu’une, l’auteur prend le temps d’établir les liens entre tous. Le duo Vauvert-Svärta est de nouveau réuni, dans une enquête tout aussi étrange que la première.

Celle-ci diffère par le fait qu’elle est vraiment centrée sur Eva et son mal être par rapport à son passé qui devient une obsession. On comprend beaucoup mieux son personnage et on va la voir lutter contre ses vieux démons… au sens propre comme au sens figuré!

Le genre de ce roman est le même que les autres. Sire Cédric utilise tous les codes traditionnels du thriller classique, et ce, pendant une bonne première partie du récit, mais le ponctue de quelques touches de fantastique. La seconde partie, quant à elle, tient plus du fantastique, du genre « gothique mystique » qu’il affectionne tant. Le mélange des genres fonctionnent toujours aussi bien. L’intrigue est bien menée, les personnages approfondis, les descriptions efficaces et gores à souhait. L’atmosphère est angoissante, glauque, dérangeante. Tous ces ingrédients font de ce roman un vrai petit bijou. Les nombreux rebondissements et les actions palpitantes rythment le texte, ne nous laisse reprendre notre souffle que très rarement.

« Le premier sang » étant un terme que je connaissais déjà, je savais comment l’histoire tournerait. Ça n’a gâché en rien mon plaisir de voir évoluer la situation mais aussi le personnage d’Eva auquel je me suis beaucoup attaché.

Les personnages d’Alexandre et Eva me plaisent toujours autant. A la fois forts et dévoués dans leur métier, ils n’en sont pas moins faibles dans leur vie personnelle. Tourmentés par le passé, angoissés par le futur, ils sont tous les deux assez complémentaires et j’éprouve toujours autant de plaisir à les voir évoluer ensemble et chacun de leur côté.

 

J’ai aimé les flash-back nous permettant de comprendre comment Madeleine et Ismaël en sont arrivés à la situation que l’on connaît dès le début. C’est vraiment intéressant de voir leur évolution pour mieux comprendre l’enquête.

L’écriture est simple, comme toujours, sans fioritures, mais directe et juste. De quoi emporter le lecteur dès le début du récit, pour ne le lâcher qu’à la fin.

Une intrigue bien menée, un mélange des genres qui fonctionnent à merveille, des personnages forts, des rebondissements jusqu’à la fin: Sire Cédric a, de nouveau, su me convaincre avec « Le premier sang »

 



Le premier sang édition france loisirsMon exemplaire vient de chez France Loisirs, avec une couverture différente, édité avec l’accord de Le pré aux Clercs, l’éditeur original.


Si vous souhaitez en savoir plus sur Sire Cédric, n’hésitez pas à aller sur son site ou sa page facebook.

 

 

Publicités
commentaires
  1. aucoinbouquin dit :

    Je ne connaissais pas du tout cet auteur mais il a l’air génial ! Merci de la découverte ! 😉

    Aimé par 1 personne

  2. […] d’octobre que j’attends avec impatience! J’adore Sire Cédric (Mes avis ici, ici et […]

    J'aime

  3. […] « De fièvre et de sang » et « Le premier sang », voici « La mort en tête », suite et fin de la saga Eva Svärta. Comme je […]

    J'aime

  4. […] 🙂 Mes avis sur ses autres romans: « De fièvre et de sang » « Le premier sang » « La mort en […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s