« La mort en tête » de Sire Cédric

Publié: 27 avril 2015 dans Policier / Thriller
Tags:, , , ,
Parution: Octobre 2013 Edition: Le Pré Aux Clercs Genre: Thriller fantastique

Parution: Octobre 2013
Edition: Le Pré Aux Clercs
Genre: Thriller fantastique

 


4eme couverture


À Drancy, en Seine-Saint-Denis, dans une chambre d’enfant, une scène d’exorcisme tourne au drame… Mais tout a été consciencieusement filmé par un journaliste.

À Paris, au cours des jours qui suivent, la policière Eva Svärta se sent observée – impression désagréable ou mauvais pressentiment ? Elle sait que le danger rôde, même si les mois qui viennent de s’écouler ont été plus doux que d’habitude. Elle est amoureuse… et enceinte d’Alexandre Vauvert.
Très vite, entre Paris et Toulouse, le fameux duo d’enquêteurs est de nouveau sur la brèche. Cette fois-ci, ils sont eux aussi les proies d’un tueur psychopathe…
Tel un marionnettiste diabolique, Sire Cédric joue avec ses héros de papier comme avec nos émotions. Attention, en ouvrant ce livre, vous n’aurez pas une seconde de répit !

 


Mon avis


Après « De fièvre et de sang » et « Le premier sang », voici « La mort en tête », suite et fin de la saga Eva Svärta.
Comme je vous le signalais pour l’opus précédent, vous pouvez très bien lire ce tome sans avoir lu les précédents. Vous trouverez tout le long du texte des éléments expliquant les événements passés. Le seul risque est celui de se faire spoiler si vous souhaitez lire ensuite les deux premiers tomes!

Le roman s’ouvre sur Dorian Barbarossa, journaliste, qui filme un exorcisme conduit par un pseudo prêtre sur un enfant avec la complicité de la tante et l’oncle du gamin. Dorian est un gars plutôt célèbre. Son boulot? Dénoncer les escrocs en tous genres. Mais il n’est pas que ça. C’est aussi un ancien ado perdu, qui a échappé de peu à la mort, lors d’un règlement de compte. Il vit depuis avec une balle logée dans la tête. Son véritable plaisir? Tuer sans que personne n’en sache rien et, surtout, en filmant la scène. Et justement, à la fin de l’exorcisme, il va tuer le jeune garçon, en l’étouffant, ni vu ni connu.
C’est Eva et son équipe qui sont chargés de l’affaire. Tout semble accuser le prêtre, l’oncle et la tante. La vidéo du journaliste montre avec quelle violence l’exorcisme s’est déroulé… Notre profileuse sent bien qu’il y a quelque chose d’autre, que ce Dorian met ses sens en alerte. Mais il faut dire que depuis sa grossesse, son don lui fait un peu défaut… Parce qu’elle ne se rend pas compte que le journaliste a flashé sur elle…qui lui rappelle tant celle qui lui a tiré dessus… et qu’elle devient sa cible! La traque commence!
De son côté, Alexandre travaille toujours à Toulouse et ne retrouve Eva que les week-end, en attendant une mutation. Il s’occupe d’une affaire de meurtre, agrémenté d’un trafic d’organes. Très vite, l’affaire du nouveau copain de son ex-femme refait surface: l’affaire de viol d’une patiente, qu’il avait lui-même classé… On comprend assez vite que Vauvert a mis les pieds dans une affaire qui dérange…Les choses vont déraper, il fuit rejoindre Eva…

Mais comment sauver sa peau lorsqu’on est traqué par un psychopathe dont on ignore l’identité? Comment s’innocenter quand quelqu’un cherche à vous enfoncer plus que tout?
Voilà à quoi se résume « La mort en tête ».

Comme toujours, Sire Cédric utilise au mieux les codes traditionnels du thriller, tout en y mêlant une touche de fantastique qui est devenu sa signature. Traque, enquête, sang, meurtres, événements étranges, complots: tout est fait pour créer une intrigue addictive et une atmosphère stressante plus qu’angoissante.
Toutefois, j’ai trouvé que cet opus tenait plus du thriller (psychologique entre autres) que les précédents. Le fantastique est vraiment au second plan. J’ai même eu, au début, du mal à comprendre ce que venait faire ces rêves de lac gelé, ces rêves de blessures au niveau du ventre rond d’Eva, ces soudaines baisses de température. Je trouve qu’on met beaucoup de temps à comprendre ce qu’il se passe. Après cela, les pièces du puzzle se mettent en place. Même si j’apprécie ce mélange des styles, je pense que si ça avait été un thriller pur, ça m’aurait plu tout autant, voire plus.

Par contre, j’ai beaucoup aimé l’idée de connaître le méchant de l’histoire dès le début. Ca donne une tout autre dimension à ce roman. Le fait d’inverser les rôles était une bonne idée également: c’est le méchant qui court après les policiers et non l’inverse. L’idée des complots et d’Alexandre qui se retrouve lui-même recherché par la police était un bonus supplémentaire. Je me suis vraiment demandé comment tout cela allait finir pour chacun des personnages.

J’apprécie l’évolution de nos deux flics que l’on a pu suivre tout au long de cette saga. J’ai retrouvé des personnages vraiment fragilisés par la grossesse d’Eva et la traque de ce malade qui s’en prend directement à l’un d’eux. De plus, Eva est affaiblie par le fait que son don semble avoir disparu depuis qu’elle attend un heureux événement. Rien ne semble aller pour eux. J’aime beaucoup ces deux-là et j’avais envie d’une happy end! Ils le méritent bien un peu, quand même!
Et pourtant, l’auteur n’y va pas de main morte avec eux. Il ne les ménage pas! Et ça les blesse! Et ça tue leurs proches! Et que ça leur fait des gros bobos! Un peu sadique, non? ^^
Le personnage de Barbarossa est le méchant par excellence qu’on adore détester. Un vrai grand malade, complètement flippant, qu’on n’aimerait pas avoir à nos trousses! Et ce côté très intelligent le rend encore plus terrifiant!

Comme toujours, l’écriture de l’auteur est efficace, captivante et addictive. On commence le livre pour ne plus le lâcher avant la fin!

Une intrigue toujours aussi bien menée, le fantastique qui penche à s’effacer au profit du thriller, une histoire et des personnages qui nous happent. Je n’ai qu’une hâte: le prochain roman de Sire Cédric!

 


Si vous souhaitez en savoir plus sur Le pré aux clercs, c’est par ici!

Si vous souhaitez en savoir plus sur Sire Cédric, n’hésitez pas à aller sur son site ou sa page facebook.

Publicités
commentaires
  1. […] Une sortie d’octobre que j’attends avec impatience! J’adore Sire Cédric (Mes avis ici, ici et là) […]

    J'aime

  2. […] tome 1 de Emilie Zanola 4. « Madon » de Charlène Kobel 5. « La mort en tête » de Sire […]

    J'aime

  3. […] Le petit dernier de Sire Cédric! Un pur plaisir comme à chaque fois! Vivement le prochain! 🙂 Mes avis sur ses autres romans: « De fièvre et de sang » « Le premier sang » « La mort en tête«  […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s