« 21 amants: Sans remords, ni regrets » de Mélanie Couture

Publié: 11 mai 2015 dans Erotique / Sex-lit
Tags:, ,
Parution: Octobre 2014 Edition: RectoVerso Genre: Erotique

Parution: Octobre 2014
Edition: RectoVerso
Genre: Erotique


4eme couverture
Charlie a trente-cinq ans et de généreuses rondeurs. Tatoueuse de son métier, elle assume ses courbes et ses pulsions sexuelles. Célibataire, elle prend plaisir à croquer les hommes originaires des quatre coins du globe en rejetant les jugements des puritains. C’est tout en humour qu’elle raconte ses aventures à la fois cocasses, absurdes et tendres.


Mon avis

« Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » n’est pas mon idée de la réussite. C’est une belle phrase préfabriquée qui me donne envie de donner des coups de pieds au cul des princesses.

Mélanie Couture, ancienne sexologue, est devenue humoriste. Elle signe ici son premier roman.

C’est l’histoire de Charlie, une québécoise d’une trentaine d’années qui assume sa façon de vivre. Ancienne psychologue, elle est devenue tatoueuse. Elle aime les plaisirs de la chair et l’assume fièrement. Pourquoi en serait-il autre d’ailleurs? C’est ce qu’elle tente de nous expliquer dans la première partie du texte dans laquelle elle se présente et nous parle d’elle.

Dans la deuxième partie, Charlie nous raconte 21 anecdotes coquines, chacune parlant d’un de ses amants. Chaque chapître a pour titre le surnom donné à ses amants (par exemple « Fiasco » « Zeus » « Cowboy » « Musher ») avec une illustration qui rappelle une anecdote de cette rencontre. Chaque surnom a une raison et on la comprend à travers l’histoire racontée.

J’aime beaucoup la couverture qui représente Charlie, une jolie femme pulpeuse et sexy. On imagine très bien notre personnage central. Les mots nous permettront d’imaginer ceux des hommes qui ont partagé à un moment ou un autre sa vie.

Le texte est aussi ponctué de « mini-parenthèses », des points sur lesquels l’auteur par le biais de Charlie veut revenir, souhaitant faire passer des messages plus ou moins importants (Les concours de miss, l’irrespect de certains hommes, des conseils pour les hommes, la rupture, etc.)

J’ai parfois eu du mal à saisir toutes les expressions car Charlie comme l’auteur sont québécoises. Et la française que je suis ne connaît pas toutes ces subtilités ^^ Mais finalement, c’est assez dépaysant, et j’ai trouvé des expressions vraiment très drôles.

Et c’est drôle. C’est plein d’humour, de légèreté et de fraîcheur. Sans être la lecture du siècle, ça reste agréable à lire.

Je n’ai pas forcément été super emballée par ma lecture, si ce n’est le message principal. Je trouve qu’il est dommage, encore aujourd’hui, de ne pouvoir jouir de son corps sans se faire poser dessus une étiquette de traînée. Et Mélanie Couture le dit assez bien:

Le problème, c’est qu’il n’existe encore aujourd’hui que deux étiquettes quand vient le temps de qualifier la vie sexuelle d’une femme: putain ou madone. Putain OU madone. « OU ». Seulement deux petites lettres, ô combien lourdes de sens.

Publicités
commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s