« From the past » Tome 1 de Lauren Peretti

Publié: 12 juin 2015 dans Science-fiction
Tags:, ,
Parution: Auto-édition Genre: Science-fiction

Parution: Février 2015
Auto-édition
Genre: Science-fiction

 


4eme couverture
Belmont Massachussetts, 1955.

Livia a dix-sept ans. Etouffée par les angoisses de son père, elle rêve d’émancipation. Mais, alors que pour la première fois, elle est autorisée à sortir avec ses amis pour voir le succès annoncé de la Fureur de Vivre, Livia perd subitement connaissance.
Quand elle se réveille, 59 ans se sont écoulés mais elle a toujours 17 ans? Surtout, elle possède d’inquiétantes capacités inexpliquées.
Aidée par Kate, neurologue chevronnée, Livia parviendra à s’échapper de FitcherTeck qui la tient captive.
Meurtrie par la perte des siens, elle devra relever plus d’un défi : rattraper près de soixante ans d’histoire, de technologie et d’évolutions sociales et culturelles, maîtriser ses nouvelles capacités mais, surtout, découvrir ce qu’il lui est arrivé, le tout sous la menace de FitcherTeck, organisation sans scrupule qui met tout en oeuvre pour la retrouver.
Dans sa fuite vers son destin, Livia découvrira l’amour avec le beau William, fils naturel de Kate abandonné à la naissance, lui-même brisé par la vie. Ensemble, ils tenteront de se reconstruire.

 


Mon avis

jedonnemonavis
Lu en partenariat avec Sariahlit.

Je tenais à la remercier de m’avoir permis de découvrir un nouvel auteur dans le cadre de son projet « A la découverte d’auteurs francophone »

 


 

 

J’avais donc été droguée, puis enlevée.
Mais alors pourquoi étais-je sur ce lit roulant ? Ne pas savoir ce qui s’était passé ni ce qui allait m’arriver tout en ayant la certitude que j’étais en danger me fit perdre pied. J’avais envie de hurler, de leur demander pourquoi mais je restai inexplicablement silencieuse. Je pensai à mon père, à l’inquiétude qu’il devait ressentir, à ma mère aussi, dont je m’étais moquée « Mais que veux-tu qu’il m’arrive » lui avais-je répondu. Elle devait tellement culpabiliser… Après tout, c’était elle qui avait convaincu mon père de me laisser sortir. Pauvre maman ! Je tentais de me rassurer en supposant que toute la ville devait être à mes trousses. La disparition de la fille unique du maire, ce n’était pas rien. On finirait bien par me retrouver, enfin, je l’espérais…

 

Il y a des romans qui sont de véritables surprises. « From the past » en fait partie. Le résumé m’avait intrigué, ma lecture n’a pu que confirmer que j’avais bien fait de me laisser tenter par ce premier tome d’une saga de science-fiction jeunesse. Ce n’est habituellement pas trop mon genre de lecture, mais je dois bien avouer que cette histoire m’a totalement convaincue.

J’étais vraiment curieuse d’en apprendre plus sur la captivité de Livia, sur le pourquoi du comment. Je n’ai pas été déçue. Bien évidemment, ce tome sert à poser les bases de l’intrigue et beaucoup de questions restent sans réponses mais c’est captivant, plein d’actions et de rebondissements. Les informations sont disséminées un peu partout dans le roman, on y a accès petit à petit. Plus nous avançons dans l’histoire, plus nous sommes surpris par ce que nous découvrons (qu’il s’agisse de FitcherTeck ou des nouvelles capacités de notre héroïne) L’intrigue est prenante et rondement menée. J’ai vraiment savouré ce suspense. Je ne vous en dirais pas plus car ce serait vous gâcher le plaisir. 

L’idée de ce bond dans le temps est une idée originale et prometteuse. J’ai beaucoup apprécié voir l’évolution de notre société, de notre Histoire et de la technologie par le biais de l’apprentissage de Livia. J’ai essayé de m’imaginer dans la peau de cette jeune fille des années 50 qui se retrouve propulsée dans un monde où tout est différent. La technologie a beaucoup évolué en très peu de temps, finalement, et l’évolution de la femme également. Livia voulait être une femme émancipée, comme beaucoup de jeunes filles à son époque. C’était dur pour elle de voir ce que nous avions fait de notre émancipation (Les tenues sexy, les clips vidéos, la sexualité débridée, etc.) alors qu’elle ne rêvait que d’indépendance, de voyage, de faire des études. Elle y voit aussi une société où on ne prend plus le temps de rien, où l’on a tout ou veut tout tout de suite. A travers cette histoire, j’ai pu y voir une réflexion sur notre société actuelle et j’ai trouvé cela très intéressant.

Au-delà de l’enquête sur les raisons de l’enlèvement de la jeune fille, on est aussi témoin d’une jolie romance entre elle et William. Bon, c’est un des rares bémols que j’ai retenu dans ma lecture: ça paraît un poil irréaliste. C’est un coup de foudre, je le conçois, mais c’est trop rapide à mon goût. Trop rapide dans le sens où Livia le connaît à peine et sait d’emblée qu’il est l’homme de sa vie, mais aussi parce que William baisse la garde très vite alors qu’il est totalement brisé par son passé. Vers la fin, ça devient carrément fleur bleue, et j’aurais largement préféré que cette « conclusion » arrive à la fin de la saga pour laisser le temps à la relation de se poser. Ils brûlent un peu toutes les étapes et du coup, ça m’énerve plus que ça ne me touche.

Concernant, les personnages, je les ai trouvés charismatiques, vrais et attachants.
Livia est une jeune fille perdue, qui souffre dès son réveil. Elle a perdu sa famille, ses repères et ne comprend pas vraiment ce qui lui arrive. Pourtant, malgré sa terrible épreuve, elle ne se laisse pas abattre et essaie de construire sa nouvelle vie comme elle le peut. Grâce à ses capacités, elle peut se remettre à niveau très vite, c’est un bon point pour elle. J’ai aimé sa façon de s’en servir même si elle fait des mauvais choix à certains moments. C’est quelqu’un de bien, qui regrette ses erreurs et aide son prochain.
Elle va beaucoup aider William, l’écorché vif. Ce garçon n’a pas eu une vive facile et il est vraiment celui qui m’a le plus touchée dans cette histoire. Il a d’abord perdu ses parents adoptifs et c’est seulement le jour de leur mort qu’il apprend qu’il a été abandonné (par Kate). Il revient brisé de son engagement dans l’armée. Il m’a fait mal au coeur et je n’avais qu’une envie, comme Livia, c’était l’aider à aller mieux. J’ai aimé voir ces deux-là tenter de s’apprivoiser. C’est touchant, plein d’émotion, de tristesse mais aussi de colère.
Kate est également un personnage très fort dans cette intrigue. Elle essaie de se faire pardonner pour ses faux pas dans la vie, pour les erreurs qu’elle a commises, les choix qu’elle a faits. Elle est émouvante, sincère et très protectrice. Si elle a du mal à jouer à « la maman » avec son fils biologique, elle essaie de se rattraper avec Livia, qu’elle prend sous son aile.
C’était vraiment intéressant de voir comment ses trois écorchés de la vie pouvaient se reconstruire les uns avec les autres.

Lauren Peretti a une très jolie plume, agréable à lire. J’ai constaté qu’il manquait peut être une dernière relecture afin de corriger quelques coquilles, mais cela ne gêne en rien la lecture.
J’étais captivée par cette histoire et n’ai pas lâché ce premier tome avant de l’avoir fini. C’est avec regret que j’ai tourné la dernière page, surtout avec cette fin absolument frustrante ! Je n’avais qu’une envie: avoir le second tome de toute urgence.

Sincèrement, je ne comprends pas comment ce roman n’a pas trouvé d’éditeur. Il a tout ce qu’il faut pour être apprécié: une intrigue palpitante, du suspense, de la romance et des personnages bien travaillés.
C’est un début de saga prometteur et je ne peux que vous le conseiller.

Publicités
commentaires
  1. Chronique très tentante !

    J'aime

  2. […]  « From the past » de Lauren Peretti. Sincèrement, je ne comprends pas comment ce roman n’a pas trouvé d’éditeur. Il a tout ce qu’il faut pour être apprécié: une intrigue palpitante, du suspense, de la romance et des personnages bien travaillés. C’est un début de saga prometteur et je ne peux que vous le conseiller. […]

    J'aime

  3. […] tome 1 m’avait vraiment beaucoup plu. Je n’ai pas de nouvelles quant à la sortie du tome 2 […]

    J'aime

  4. […] Roxane Dambre 32. « Coeur de flammes » Tome 1 – Iman Eyitayo 33. « From the past » Tome 1 – Lauren Peretti 34. « Les bottes rouges » – Fleur Hana 35. « Drek […]

    J'aime

  5. […] « From the past » Tome 2 de Lauren Peretti (Mon avis sur le tome 1) […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s