« Mr Mercedes » de Stephen King

Publié: 28 juin 2015 dans Policier / Thriller
Tags:, , ,
Parution: Janvier 2015 Editions Albin Michel Genre: Thriller

Parution: Janvier 2015
Editions Albin Michel
Genre: Thriller

 


4eme couverture


« Je crois qu’il y a plein de gens qui rêvent de faire ce que j’ai fait… La seule différence, c’est que moi, je l’ai vraiment fait ! »
Midwest 2009. Un salon de l’emploi. Dans l’aube glacée, des centaine de chômeurs en quête d’un job font la queue. Soudain, une Mercedes rugissante fonce sur la foule, laissant dans son sillage huit morts et quinze blessés. Le chauffard, lui, s’est évanoui dans la brume avec sa voiture, sans laisser de traces. Un an plus tard. Bill Hodges, un flic à la retraite, reste obsédé par le massacre. Une lettre du tueur à la Mercedes va le sortir de la dépression et de l’ennui qui le guettent, le précipitant dans un redoutable jeu du chat et de la souris.Avec ce polar très noir, véritable plongée dans le cerveau d’un psychopathe qui ferait passer Norman Bates pour un enfant de chœur, Stephen King démontre une fois encore son époustouflant talent de conteur, qui s’affranchit des frontières et des genres.


Mon avis

 « Mr Mercedes » commence avec une petite critique sociale qui va se poursuivre tout le long du roman. On se trouve au milieu d’une foule de chômeurs attendant l’ouverture d’un salon de l’emploi. Un zoom est fait sur un monsieur qui vient tenter sa chance parmi des centaines d’autres, une jeune fille et son bébé qu’elle a dû prendre avec elle faute de pouvoir payer une baby-sitter. Stephen King nous dresse alors un portrait de la société actuelle: la crise, la perte d’emploi, la misère sociale, etc.
Et puis, tout à coup, c’est l’incompréhension: une Mercedes fonce droit sur eux! 8 morts, 15 blessés, la voiture abandonnée, le chauffard disparu, une enquête au point mort.
Habituée à ses romans fantastiques, j’avoue que j’ai eu le réflexe de me poser des questions du genre « Y avait-il vraiment quelqu’un dans la voiture? » « Etait-elle animée par je ne sais quelle force démoniaque? » J’en aurais presque oublié que je lisais un thriller bien ancré dans le réel!

Quelques mois plus tard, Bill Hodges, le policier qui enquêtait sur l’affaire a pris sa retraite. Difficile de s’occuper après une carrière dans la police! Le voilà qui se retrouve à passer sa journée vautré devant les programmes absurdes qui passent à la tv, son arme dans la main, qu’il porte de temps en temps à la bouche sans passer à l’acte.
De son côté, le tueur, semble s’ennuyer et, observant Hodges, décide de jouer un drôle de jeu. Et s’il le poussait au suicide? Et s’il s’amusait un peu?
Commence alors un dangereux jeu du chat et de la souris…

Dans ce roman, pas de fantastique ni d’horreur! Stephen King nous livre là un thriller somme toute assez traditionnel mais où nous connaissons le tueur dès le début. Inutile de chercher les indices pour connaître le coupable! Ici, nous faisons face à une guerre psychologique entre l’officier à la retraite et le tueur psychopathe!
Roman résolument ancré dans la société actuelle, il utilise des thèmes comme la crise sociale, le traumatisme du 11 septembre, les nouvelles technologies.

Si le genre de ce livre n’est pas celui que l’on connaît le plus de Stephen King, j’ai reconnu assez facilement sa plume. C’est un conteur hors-pair qui sait nous happer et créer une atmosphère particulière. Un véritable page-turner!

Stephen King m’a toujours marqué par la construction de ses personnages. Ici, je n’ai pas été déçue! Les personnages sont crédibles, bien travaillés, attachants ou détestables, ils ont une vraie profondeur. Ils prennent vie sous nos yeux.
Hodges est le stéréotype du flic à la retraite qui ne sait pas trop quoi faire de son temps libre. A deux doigts de se foutre en l’air, la lettre qu’il reçoit du tueur à la Mercedes réveille en lui son envie de reprendre du service.
Le tueur, est un gars vraiment perturbé mais qui donne le change avec un semblant de sociabilité dans ses deux boulots. Pourtant, plein de choses ne tournent pas rond chez lui. Il y a la très classique relation « étrange » avec sa maman avec qui il vit toujours, bien évidemment. On le sent perdre encore plus les pédales quand les choses ne tournent pas dans le sens où il le souhaitait.
Ensuite, on a deux personnages secondaires (qui deviennent finalement principaux vers la dernière partie du texte). Ils sont assez atypiques. Jérôme, le jeune voisin de Hodges. Intelligent, drôle, il l’aide pour des tâches comme le jardinage mais aussi l’informatique (auquel Hodges ne connaît rien) Il va être d’un grand secours dans la suite de l’enquête. Holly est la véritable petite surprise. Légèrement attardée, j’ai bien cru qu’elle serait un personnage qui ne ferait que passer. Finalement, comme Jérôme, elle devient importante pour l’histoire, donne une autre dimension. J’ai beaucoup aimé l’intervention de ces deux personnages dans l’intrigue. J’ai eu l’impression de sortir du schéma classique, des personnages lambda du genre.

Dans son ensemble, « Mr Mercedes » laisse apparaître la plume bien reconnaissable de Stephen King, même si cela change des romans que j’ai pu lire de lui. Point de fantastique, exit l’horreur, bonjour le psychologique! L’intrigue est bien menée, extrêmement bien amené vers ce final…qui m’a laissé un peu dubitative. Je m’attendais à un truc assez explosif (sans jeu de mots) mais j’ai trouvé ça assez fade…
Si la fin m’a déçue, j’ai hâte de lire le deuxième tome de cette trilogie pour connaître d’autres aventures de Hodges.

 


Le site des éditions Albin Michel
La page facebook et twitter des éditions Albin Michel
Où trouver ce livre?

 


 

challenge stephen King

Lecture dans le cadre du Challenge Stephen King initié par Les lectures sucrées.

 

Publicités
commentaires
  1. Coucou 🙂 merci encore de participer au challenge 😀 je viens de lire ta chronique et tu me donnes encore plus envie de le découvrir ^^ Bisous

    J'aime

    • Gren dit :

      Coucou. J’adore Stephen King et ton challenge ne pouvait que me plaire! 🙂
      Je me suis rendue compte que j’avais oublié de mettre un petit mot dans l’article concernant le challenge. C’est corrigé 🙂
      Bon week-end! 🙂 bisous

      J'aime

  2. […] – Iman Eyitayo 39. « Bitume fertile » – Sophie Adonon 40. « Mr Mercedes » – Stephen King 41. Manuscrit des Editions Underground 42. Manuscrit des Editions Underground 43. Manuscrit des […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s