« L’instruction civique pour les nuls » de Guillaume Bernard et Frédéric Monera

Publié: 12 novembre 2015 dans Culture générale
Parution: Août 2015 Edition: First Editions Genre: Culture

Parution: Août 2015
Edition: First Editions
Genre: Culture


4eme couverture

 

Enseignée au collège puis au lycée, où elle est rebaptisée  » éducation civique, juridique et sociale « , l’instruction civique se fixe pour objectif de former les futurs électeurs en abordant les principes et les valeurs fondamentales de la République et en débattant de thèmes d’actualité.

Didactique, ce livre servira autant à l’élève qu’à ses parents. Il aidera aussi les adultes, citoyens de la République ou non, qui souhaitent développer ou renforcer leurs connaissances sur l’histoire, la philosophie et les fondements de la République française. Les enseignants, eux aussi, pourront y trouver une base documentaire dans laquelle puiser pour l’élaboration et l’enrichissement de leurs cours.

A tous enfin, cet ouvrage enseignera les règles de base de la vie en société, dans un cadre républicain où les libertés individuelles vont de pair avec la connaissance et le respect des lois.


Mon avis

 

masse_critique

 

J’ai lu ce livre dans le cadre de la Masse Critique organisé par Babelio. Je remercie donc Babelio et les Editions First pour cette découverte.

 

 

Pourquoi avoir choisi ce livre? Déjà, j’apprécie beaucoup la collection « Pour les nuls ». C’est un moyen d’apprendre toujours plus sans se prendre la tête sur des textes trop lourds à assimiler ou comprendre. J’avoue, l’éducation civique était une matière qui ne m’enchantait pas vraiment à l’école, je trouvais ça barbant. Pourtant, c’est quelque chose d’important à connaître et c’est toujours d’actualité. Alors, ce livre pouvait me permettre de me remettre à jour ou d’aborder ce concept différemment.

Ici, il s’agit de la version de poche d’un livre sorti en 2010. Cette version est un condensé de la précédente.

Dans l’introduction, les auteurs nous invitent à lire ce manuel comme on le souhaite. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait. J’avais peur que ce soit lourd, rébarbatif, j’ai donc choisi certains chapitres, revenant sur les précédents un peu plus tard. Finalement, on peut le lire comme on le sent.

Pour le contenu, je dois bien dire que c’est assez complet. Beaucoup de thèmes sont abordés, et j’ai bien peur que pour rentrer dans un nombre de pages restreint, ils ne soient abordés qu’en surface. En tout cas, c’est un premier pas dans ce domaine et cela peut donner envie aux lecteurs d’approfondir le sujet en allant lire d’autres ouvrages.

Ce manuel s’articule autour de 6 parties:

  • Les grands débats qui font l’histoire.
    On y retrouve des chapitres concernant la France dans ses origines: qu’est-ce que la France?, son histoire, son héritage.
  • L’identité culturelle en question.
    Les chapitres abordés sont les droits, les devoirs, la langue et l’immigration.
  • Les institutions sur la place publique.
    La partie qui m’a clairement rappelé mes cours au collège. On y parle du concept de république, l’organisation de la scène politique, pour finir sur l’insécurité.
  • Ces grands problèmes qui nous gouvernent.
    Cette partie aborde de grands thèmes d’actualité: la libération des mœurs, l’avancée scientifique et l’euthanasie en terminant sur la parité homme-femme.
  • L’homme en proie à l’enfer du quotidien.
    Voilà d’autres thèmes de l’actualité: les conflits sociaux et le droit à la grève, la mondialisation, la protection sociale, pour finir sur le principe de précaution et le développement durable.
  • Annexes.
    On y retrouve les grands classiques: le glossaire, une bibliographie, un index mais aussi une liste des grands symboles de la France et de la République que je trouve très intéressante.

Chaque partie est divisée en chapitres qui sont eux-mêmes divisés en sous-parties. Les auteurs nous épargnent les informations en bloc. On peut souffler, retourner en arrière sans se perdre, sauter telle ou telle partie. Je trouve que la construction est judicieuse et permet à chacun de s’approprier le manuel comme il le souhaite.

Dans un premier temps, la construction du manuel ne m’a pas vraiment convaincue. Je n’ai pas compris pourquoi certains thèmes étaient classés dans telle partie. Certains titres de parties ne me plaisent pas vraiment. Certains comme « L’homme en proie à l’enfer du quotidien » me paraît un peu pessimiste. Concernant l’utilisation du terme « problèmes » pour parler de la libération des mœurs (donc l’émancipation de la femme)  et de la parité, je pense que le mot « questions » auraient été plus approprié.

J’ai beaucoup apprécié que le texte soit ponctué de citations, de « Le saviez-vous? », de texte de loi, d’illustrations. Ça donne un rythme plus agréable à une lecture qui pourrait être un peu pesante si on veut l’attaquer d’un trait. 

L’objectif de cet ouvrage est, non seulement, d’enseigner les origines, les connaissances, les principes de notre société, mais c’est surtout, il me semble, de donner aux lecteurs de réfléchir par eux-mêmes, en toutes connaissances, en ayant tous les éléments en main pour exercer dans de bonnes conditions leurs devoirs de citoyens.

En conclusion, je dirais que c’est un bon ouvrage, accessible à tous, pour aborder les différentes notions qui font de notre société ce qu’elle est. 

 

 

Publicités
commentaires
  1. […] 57. « Le trône de fer » Intégrale 5 – G.R.R. Martin 58. « L’instruction civique pour les nuls » – Guillaume Bernard et Frédéric Moner…59. « Scorpi » – Roxane Dambre 60. « Avec tes […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s