« The Walking Dead »: Tome 1 à 23 – Charlie Adlard, Tony Moore et Robert Kirkman

Publié: 10 janvier 2016 dans BD
Tags:, , ,
Parution: 2007 Editions: Delcourt Genre: Comics

Parution: 2007
Editions: Delcourt
Genre: Comics

 


4eme couverture

Le monde tel que nous le connaissions n’existe plus. La Terre, ravagée par une mystérieuse épidémie, est devenue un cimetière à ciel ouvert. Pire, les morts ne meurent plus et errent à la recherche des derniers humains pour s’en repaître. Parmi les survivants, Rick, policier, se réveille d’un long coma pour découvrir ce que son monde est devenu. Le choc passé, il doit désormais apprendre à survivre…


Mon avis

Il y a quelques mois, je vous parlais de la série « The Walking Dead ». Une série désormais culte pour les amateurs de zombies. Je suis une fan de la série mais je n’avais pas encore eu l’occasion de lire les comics.


Je me suis donc lancée dans le premier tome… et j’ai finalement lu très rapidement 23 tomes! Inutile de vous dire que je suis désormais fan des comics! 🙂

Je n’ai pas jugé utile de faire un avis par tome. Je pense que ça serait vite répétitif. J’ai donc décidé de faire un article global pour la série.


Le début de l’histoire est le même: La série s’ouvre sur Rick, un shérif qui se réveille sur son lit d’hôpital. Il va très vite faire le constat que le lieu est désert : seuls les cadavres jonchent le sol… avant de découvrir les premiers zombies. Le monde a basculé, il le comprend très vite et part à la recherche de sa femme et de son fils. Commence alors l’histoire d’un groupe de survivants dans ce monde de tous les dangers.

Ensuite, je n’ai pu que constater les nombreuses différences entre la série et les BD. Beaucoup de libertés ont été prises dans la série. Est-ce que ça me gêne? Non pas vraiment! Disons que l’histoire se déroule différemment tout en gardant le même état d’esprit. Certains personnages meurent plus tôt ou plus tard ou ne meurent pas, d’autres font leur apparition à différents moments, les relations entre certains sont différentes, etc.
Dans le comics, il y a peut être moins de pitié, notamment pour les personnages les plus populaires de la série. C’est gore, violent, on ne fait pas de cadeaux à quiconque, et j’ai vraiment apprécié ce côté-là.

Comme je l’avais expliqué pour la série, avant d’être une histoire d’invasion de zombies, c’est surtout l’histoire de la survie dans un monde où il n’y a plus qu’une règle: celle de la loi du plus fort. C’est donc l’histoire d’un groupe qui considère qu’ensemble, on est plus forts. Et les interactions entre les personnages sont le gros point fort de ce comics.

C’est aussi un prétexte pour voir évoluer les hommes dans ce genre de société, de voir qui choisit de garder un semblant d’humanité. Mais à quel prix? Jusqu’où peuvent-ils aller sans perdre les pédales? Comment réagir et s’adapter dans un monde où les notions de bien et de mal ont disparu progressivement.
Finalement, on en vient à avoir plus peur des humains que des zombies. Au moins avec eux, on sait à quoi s’attendre.

Esthétiquement, j’adore le coup de crayon. Je trouve que l’idée d’utiliser le noir et blanc est très bonne. On accentue ainsi l’intérêt sur le fond plutôt que la forme et ça accompagne très justement l’univers sombre et angoissant. Que dire de plus? Pas grand chose, je ne m’y connais pas vraiment.
« The Walking dead » est une histoire pleine de rebondissements et d’angoisse qui n’a pas fini de nous étonner, à la fois violente et addictive, mais surtout révélatrice de la nature humaine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s