« U4: Koridwen » de Yves Grevet

Publié: 16 janvier 2016 dans Roman jeunesse, Science-fiction
Tags:, , ,
Parution: Août 2015 Edition: Ricochet Jeunesse Genre: Science-fiction

Parution: Août 2015
Edition: NathanSyros
Genre: Science-fiction

 


4eme couverture

 

« Je m’appelle Koridwen. Ce rendez-vous, j’y vais pour savoir qui je suis. »

 

Koridwen est la dernière survivante d’un hameau de Bretagne. Avec l’aide du vieux Yffig, elle a inhumé les neuf autres habitants du coin. Puis le vieux Yffig est mort à son tour, et Koridwen l’a enterré lui aussi. Avant de mourir, la mère de Kori lui a confié une enveloppe laissée par sa grand-mère, à ouvrir le jour de ses quinze ans. Cette lettre, qui parle d’un long voyage et de mondes parallèles, fait si étrangement écho au message reçu sur Warriors of Times que Koridwen est ébranlée malgré elle. Elle décide d’aller chercher son cousin Max et de se rendre avec lui en tracteur au rendez-vous à Paris.


Mon avis

 

Je me raccroche aux paroles de ma grand-mère qui m’a dit que j’avais une mission à accomplir, que la vie des hommes dépendait de moi… et que, par conséquent, je n’avais pas le droit de mourir.

 

« U4 » est une tétralogie originale, réalisée à 4 mains, dans deux maisons d’édition différentes (Syros et Nathan) relatant les aventures de 4 personnages.
L’idée me plaisait beaucoup et j’avais hâte de me lancer dans cette lecture.

 

Le virus U4 a décimé 90 % de la population et les rares survivants sont pour la plupart des adolescents en 15 et 18 ans.  Juste avant que les connexions internet ne coupent, Khronos, le maître du jeu de WOT lance un appel aux joueurs survivants: il connaît le moyen de remonter le temps et d’empêcher cette catastrophe. RDV est donné le 24 décembre, à Paris, dans la plus vieille horloge.

Yves Grevet nous raconte les aventures de Koridwen, jeune bretonne et dernière survivante de son hameau. Elle continue à gérer la ferme familiale et adopte son cousin Max qu’elle récupère dans une école spécialisée. Elle commence à se dire que rester ici ne sert à rien quand elle découvre un message de sa grand-mère. On disait d’elle qu’elle était une sorcière et elle était persuadée que Kori était guérisseuse et vouée à un grand destin. Elle lui a légué un coffre rempli de carnets et d’ingrédients. Poussée par le sentiment d’être guidée par sa grand-mère, Kori va entreprendre le voyage jusqu’à Paris dans l’idée qu’elle a un rôle à jouer dans ce rdv du 24 décembre.

 

J’ai beaucoup aimé l’orientation fantastique que prend cet opus avec les révélations, les rêves et les intuitions de Kori. L’intégration de légendes et croyances celtiques m’a beaucoup plu. Cela donne un petit côté mystique à cette aventure.
Outre le côté fantastique, il y a l’aspect post-apocalyptique. Les adolescents survivent comme ils le peuvent. Pour certains, c’est la loi du plus fort qui règne avec la constitution de gangs qui sèment la panique. Pour d’autres, il s’agit de faire preuve de solidarité et d’unir leurs forces. Il y a aussi les quelques survivants adultes, qui sont pour la plupart représentants de l’armée. Cette institution qui devrait protéger le peuple mais qui a tendance à faire le contraire… Mais je ne vous en dirais pas plus!
L’univers est captivant! On se le laisse facilement emporté par l’intrigue, par les décors, les scènes de guerre et les personnages.

J’ai tout de suite accroché au personnage de Koridwen. Elle est courage, protectrice avec son cousin mais aussi les gens qu’elle rencontre, elle est attachante et même si elle doute, elle persiste à croire. Une vraie belle héroïne comme je les aime. J’ai beaucoup aimé la voir évoluer au fil de l’intrigue.
J’ai beaucoup aimé les destins croisés des personnages des autres volets de cette saga. J’ai vraiment hâte de lire les autres opus pour connaître leur point de vue, la façon dont ils sont arrivés à Paris et comment ils ont évolué.


Le récit écrit à la première personne et au présent permet de s’immerger totalement dans cette intrigue originale et captivante. Dès les premières lignes, j’ai été happée et eu du mal à lâcher ce roman.

Je suis arrivée à la fin du roman en me disant « Quoi? Tout ça pour ça? Mais elle est où la vraie fin??? ». Bon, j’avoue, même si la fin est frustrante, je suis une grande fan des fins de ce genre.


Un roman catastrophe plutôt orienté jeunesse dont l’intrigue prenante se déroule dans un univers post-apocalyptique dans lequel évoluent des personnages attachants. Une petite série à suivre!

 


 

challenge ABC de l'imaginaire
Challenge littérature de l'imaginaire

Publicités
commentaires
  1. Adlyn Loompa dit :

    J’ai beaucoup aimé aussi, trouvé ce personnage très attachant et, en refermant le livre, je me suis dit que je continuerais sûrement cette série sauf que, des mois plus tard, je ne l’ai toujours pas fait ! Je ne sais pas, je crois que je me sens un peu frustrée à l’idée d’abandonner cette héroïne au profit d’un des autres personnages (même si on les croise un peu dans le roman) et puis je crois que la présence de Max me manquerait :p

    J'aime

  2. […] Zombieland: Tome 2 (Fantastique) T. TISMAE, Enel – Le temps d’une vie (Fantastique) U. GREVET, Yves – U4: Koridwen (SF)  (Tricherie 2) V. VILLENEUVE, Magali – La dernière Terre: Tome 1 […]

    J'aime

  3. […] Sarah Morgan 3. « Et l’espoir me retient » – Ankha Soune 4. « U4: Koridwen » – Yves Grevet 5. ‘L’ordre Terne » Tome 1 – I-M Nancy 6. « La 5ème […]

    J'aime

  4. Je dois dire que je suis assez tentée par cette saga.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s