« The book of Ivy »: Tome 1 d’Amy Angel

Publié: 22 janvier 2016 dans Young adult
Tags:, , ,
Parution: Mars 2015 Edition: Lumen Genre: Young Adult / Dystopie

Parution: Mars 2015
Edition: Lumen
Genre: Young Adult / Dystopie

 


4eme couverture

 

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

 


Mon avis

Je ne suis en rien comme ces adolescentes qui m’entourent. Epouser Bishop Lattimer, ce n’est pas accomplir mon destin. Ma mission n’est pas de le rendre heureux, de porter ses enfants et d’être sa femme. Ma mission, c’est de l’assassiner.

L’histoire se déroule dans les Etats-Unis post-guerre nucléaire et plus particulièrement dans la ville de Westfall dirigé par les Latimer. Le président a pris de force le pouvoir, au détriment du fondateur, grand-père d’Ivy.
Le roman s’ouvre sur le jour de son mariage. Jour heureux? Pas du tout. Sous la gouvernance Latimer, les mariages ne sont pas le fruit de l’amour, mais celui d’une organisation minutieuse: les enfants des vaincus doivent épouser ceux des vainqueurs. 
Ivy n’est pas heureuse de ce mariage car elle va devoir épouser le fils du Président, les ennemis jurés de sa famille. Elle a été élevée dans la haine du clan adverse, et sa mission est simple: Bishop, son mari, doit mourir. 
Mais rien ne va se dérouler comme prévu. Bishop se révèle être tout autre que ce qu’elle imaginait. Il est attentif, patient, généreux. La jeune fille va vite se retrouver coincée entre la pression familiale et l’évolution de ses sentiments. Que va-t-elle choisir?
« The book of Ivy » est une dystopie qui fait un peu référence à l’histoire de Roméo et Juliette mais c’est surtout l’histoire du choix, de la famille et de la vérité. 

C’est aussi prétexte à discussion sur la condition de la femme. Ici, les femmes n’ont pas leur mot à dire, elles doivent obéissance à leur famille puis à leur mari. Ivy est une héroïne moderne qui va se poser tout un tas de questions sur la place de la femme dans la société. On s’aperçoit assez vite que Bishop a des réflexions très tolérantes également par rapport à cette société qui ne laisse pas vraiment beaucoup de choix.

Ces deux personnages sont plutôt bien détaillés et attachants. On sent deux jeunes gens dont les familles ont voulu à tout prix les formater. Ils voudraient se libérer de ce poids, mais rien n’est plus difficile que de se rebeller contre les siens. Leur relation est touchante et j’ai apprécié les voir s’apprivoiser et se rapprocher.

Un type qui ne veut pas mentir, marié à une fille qui ne peut pas dire la vérité. S’il existe un dieu, il a un sens de l’humour plutôt tordu !

Si beaucoup on eu un véritable coup de coeur pour ce premier tome, je n’ai pas été emballée à ce point. La lecture est plaisante, l’écriture est efficace, l’intrigue intéressante, la romance plutôt mignonne mais cela ne répondait pas à mes attentes.
Si ce roman a une dimension politique et sociétale, il n’en reste pas moins que c’est surtout une romance. Le lecteur voit évoluer les sentiments d’Ivy et Bishop, la lutte intérieure de la jeune fille pour trouver la solution à cette voix qui lui semble sans issue. Un drame amoureux en perspective.
Je ne m’attendais pas à ça. J’espérais que le côté post-apocalyptique soit plus développé comme devrait l’être la rébellion. Car c’est une histoire de rébellion avant tout, enfin c’est ce à quoi je m’attendais.

Cependant, la fin m’a beaucoup plu et je ne m’attendais pas à ce qu’Ivy s’en sorte de cette manière. Je pense lire le deuxième tome car je l’imagine plus accès sur la survie et l’action.

Ce premier tome servait donc principalement à poser un décor et démarrer la relation entre Ivy et Bishop. Si ce fut une lecture plutôt plaisante, elle n’avait rien de transcendant. J’ai trouvé qu’il manquait de rythme, de rebondissements et d’action. Je n’ai aucune idée de ce que réserve le prochain tome, mais je l’espère plus mouvementé.

 

Publicités
commentaires
  1. J’ai acheté ce livre il y a un mois, et j’ai peur d’en être déçu du fait de tous les coups de coeur que j’ai vu sur la blogo. Ton avis en demi-teinte bizarrement me rassure !

    J'aime

  2. […] – Sire Cédric 61. « De toute mon âme » Intégrale – LS Ange 62. « The book of Ivy » Tome 1 – Amy Angel 63. « Un ange à la fenêtre » – Darcie Chan 64. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s