« Ce si joli trouble » de Cora Carmack

Publié: 24 janvier 2016 dans New Adult
Tags:, ,
Parution: Mai 2014 Edition: De la Martinière Genre: New Adult

Parution: Mai 2014
Edition: De la Martinière
Genre: New Adult

 


4eme couverture

La veille de sa rentrée à la fac, Bliss Edwards a décidé de franchir le pas. Ce soir, elle ramène un garçon chez elle !

Au moment de passer à l’acte, pourtant, c’est la panique. Bliss invente une excuse bidon et quitte son appartement au milieu de la nuit. Et le lendemain, catastrophe : en entrant dans son cours de théâtre, elle tombe nez à nez avec celui qu’elle a abandonné chez elle, complètement nu, huit heures plus tôt…

Bliss ne s’est jamais sentie aussi ridicule ! D’autant plus qu’elle le trouve vraiment séduisant…


Mon avis

 

J’avais besoin d’espace pour respirer, réfléchir et me reprendre. Il y avait mille raisons pour que cette histoire finisse mal. D’un autre côté, et pour la première fois de ma vie, je trouvais mon existence plus passionnante que n’importe quelle fiction ou personnage de la littérature. Pire, j’avais une envie folle de découvrir la fin.

Bliss, 22 ans, est étudiante à l’université. Toujours vierge alors que toutes ses amies ont sauté le pas depuis longtemps, elle décide de se lancer dans la grande aventure. Lors de la soirée fatidique, elle rencontre un homme dans un bar, lisant du Shakespeare. Une fois chez elle et prête à se lancer, elle panique et le plante de façon très ridicule avec une excuse de chat à récupérer (qu’elle n’a pas!) Comble de l’horreur, le lendemain, son nouveau prof de théâtre n’est autre que son presque amant de la veille. L’année promet d’être difficile d’autant plus que Bliss craque pour lui et ça a l’air réciproque.

J’ai passé un bon moment de lecture avec cette jolie romance, drôle et sexy. La plume de l’auteur est agréable, ce qui permet de lire assez vite.

L’intrigue en elle-même est assez simple, mais avec beaucoup d’humour et une fin beaucoup plus sentimentale. L’univers du théâtre est vraiment intéressant et ajoute un petit plus à l’histoire.

J’ai beaucoup apprécié les personnages qui sont un point fort de ce roman. Bliss est une jeune fille pétillante mais obsédée par le contrôle. Elle réfléchit sans arrêt et c’est ce qui l’empêche de vivre pleinement sa vie sentimentale. Elle est aussi très drôle et gaffeuse, ce qui donne parfois des situations très rocambolesques. On la suit dans un moment de sa vie plein de choix à faire autant sur le plan professionnel (car elle arrive à la fin de ses études et ne sait pas si elle choisira la voie de la comédie ou de la régie de théâtre) que sur le plan sentimental. Ce qui créé chez elle beaucoup d’hésitation et d’angoisse. On va la suivre dans son parcours vers une tentative de prendre le dessus et de s’émanciper de ces doutes.

Autour de ce personnage attachant, on a Kelsey et Cade, ses meilleurs amis et camarades de fac. Kelsey est tout l’opposé de Bliss : elle est extravertie, sexy et s’assume pleinement. Elle aide beaucoup son amie mais peut être trop car elle a tendance à s’immiscer dans sa vie (sexuelle notamment) Cade, lui, est un personnage que j’ai beaucoup aimé. J’ai eu de la peine pour lui. Il éprouve plus que de l’amitié pour Bliss, mais elle ne semble rien voir.

Enfin, il y a le beau et mystérieux Garrick, prof et presque amant de Bliss. Il est affectueux, compréhensif, mais il a lui aussi beaucoup de mal avec cette relation plutôt étrange d’autant plus qu’il est prof et elle, son élève.
Entre ces deux-là, il y a beaucoup de malaise, de tension et surtout de désir.

J’ai beaucoup aimé l’épilogue car on retrouve les personnages six mois plus tard. Ça nous permet de voir l’évolution de leur relation mais aussi leur évolution personnelle.

Pour conclure, je dirais que c’est une romance originale par son univers théâtrale, pleine d’humour et de charme avec des personnages attachants.

Publicités
commentaires
  1. Ce livre m’avait bien plu !

    J'aime

  2. […] « Tout ce qui m’est arrivé après ma mort » – Ricardo Adolfo 48. « Ce si joli trouble » – Cora Carmack 49. « #Scandale » – Sarah Ockler 50. « Se retenir aux […]

    J'aime

  3. […] « Ce si joli trouble » de Cora Carmack Propulsé par WordPress.com. | Thème Greyzed. !function(d,s,id){ var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0],p=/^http:/.test(d.location)?'http':'https'; if(!d.getElementById(id)){ js=d.createElement(s); js.id=id;js.src=p+"://platform.twitter.com/widgets.js"; fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs); } }(document,"script","twitter-wjs"); /* */ //initialize and attach hovercards to all gravatars jQuery( document ).ready( function( $ ) { if (typeof Gravatar === "undefined"){ return; } if ( typeof Gravatar.init !== "function" ) { return; } Gravatar.profile_cb = function( hash, id ) { WPGroHo.syncProfileData( hash, id ); }; Gravatar.my_hash = WPGroHo.my_hash; Gravatar.init( 'body', '#wp-admin-bar-my-account' ); }); /* */ Suivre […]

    J'aime

  4. […] « Ce si joli trouble » de Cora Carmack Une romance à l’université Ma chronique […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s