« Drek Carter »: Tome 1 de Thomas Andrew

Publié: 31 janvier 2016 dans Fantastique
Parution: Février 2015 Edition: J'ai lu Genre: Fantastique

Parution: Février 2015
Edition: J’ai lu
Genre: Fantastique

 


4eme couverture

«J’ai eu beau tourner plusieurs fois la question dans tous les sens, je ne vois pas comment vous l’annoncer donc je ne vais pas y aller par quatre chemins : je suis un fantôme. Oui, c’est cela, un Casper qui hante les rues de New York. Comment en suis-je arrivé là ? Eh bien, si une sombre histoire de meurtres, de sorciers, de vampires et de loups-garous ne vous effraie pas, laissez-moi vous raconter. Tout commence le 14 février. Ironique, non ? Le jour de ma mort. Sérieusement… Qui parle de repos éternel ? Certainement pas moi !»

Passionné de fantastique et de policier, Thomas Andrew nous livre son premier roman.

 


Mon avis

Drek nous annonce d’emblée qu’il est un fantôme. Il nous raconte ce qui l’a mené à la mort le 14 février. Il travaillait dans la police: c’est lui qui était en charge de trouver les indices sur les scènes de crime. Contrairement à son meilleur ami et collègue qui est collectionneur de femmes, Drek est porté sur les sentiments. Il tombe amoureux de la nouvelle venue au travail: Betty. Une belle idylle commence. En parallèle, les deux hommes travaillent sur une série de meurtres particulièrement sanglants: les victimes ont toutes eu le cœur arraché… Mais tout s’arrête brusquement quand le jour de la St Valentin, Drek meurt dans des circonstances étranges.
Errant comme une âme en peine pendant des mois, il finit par trouver une personne qui le voit: son meilleur ami. Et ce, pour des raisons bien particulières: c’est un passeur!

L’histoire est plutôt originale. L’idée du fantôme qui continue d’aider à résoudre une enquête sur laquelle il travaillait est intéressante. Quand l’enquête nous mène dans un univers fantastique, ça devient vraiment captivant. Nous voilà rencontrant des créatures fantastiques: vampires, loups-garous, passeurs, etc.

Concernant le personnage de Drek, je dois dire qu’il m’a, pendant une bonne partie de ce roman, agacé. Ce gars n’aime rien ni personne. Il est cynique et sarcastique. Il trouve toujours quelque chose à redire à tout sauf quand il s’agit de sa bien-aimée, évidemment. Mais j’ai trouvé que c’était moins flagrant à la fin. Monsieur Carter mûrirait-il?
Les créatures fantastiques sont très charismatiques. Elles sont tantôt drôles, tantôt angoissantes. C’est un vrai point fort de ce roman.
Le meilleur ami qui est un passeur carrément nul, c’est juste très drôle! Le voir galérer dans sa nouvelle activité m’a beaucoup fait rire!

C’est plein d’humour, le ton est décalé et original. On a beaucoup de références contemporaines: les séries, chanteurs, livres. Pourtant ça m’a un peu fatigué au bout d’un moment. Trop de références tuent la référence. Cela donne un ton léger et rafraîchissant à ce roman et cela me semble totalement voulu par l’auteur.

L’intrigue est bien menée qu’il s’agisse du côté policier ou du côté fantastique. Il y a du suspense, des rebondissements et de l’action.
J’ai juste trop vite découvert l’identité de l’arracheur de cœur mais ça n’a pas gâcher mon plaisir.

Ce roman mélange les genres et nous offre un bon moment de lecture nous plongeant dans une enquête policière au beau milieu d’un monde peuplé de créatures imaginaires. De l’action, de l’humour, une fin surprenante: la suite promet de belles aventures!

Publicités
commentaires
  1. […] « Drek Carter » Tome 1 […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s