« Baby blues » de Lana Calzolari

Publié: 30 mars 2016 dans Humour
Tags:, , ,
Parution: Mars 2015 Edition: Rebelle Editions Genre: Humour

Parution: Mars 2015
Edition: Rebelle Editions
Genre: Humour


4eme couverture
Noémie est enceinte de 7 mois.
Elle angoisse comme une folle à l’idée de donner la vie. Heureusement que ses fidèles comparses sont là pour la rassurer (ou pour l’angoisser encore plus) : Géraldine, névrosée des microbes et son petit garçon, Théo, de 8 mois ; Elisa, végétalienne psychorigide et ses faux jumeaux de 5 ans et demi et Fab, homosexuel et vachard né, qui a adopté une petite cambodgienne de 3 ans.
Suivez cette bande déjantée dans leurs péripéties au quotidien. Attention : humour corrosif en vue.


Mon avis


Tout d’abord, je tiens à remercier Rebelle Editions pour ce service presse.

rebelle éditions


Maman, pour la première fois, depuis un peu plus de 3 semaines, c’est avec des souvenirs tout frais de ma grossesse et un tout petit recul de ma nouvelle vie que j’ai lu ce roman qui décortique pour nous les angoisses d’une future mère et la vision de la maternité par son entourage.

 

– Tes heures perdues ? Tu peux rayer ce mot de ton vocabulaire Vomito. Aucune heure et minute n’est perdue quand tu es maman !


Noémie est enceinte et vit ses angoisses de fin de grossesse. Elle est entourée par ses amis, tous parents: un ami gay qui a adopté une petite fille avec son compagnon, une copine riche et un peu parano avec ses deux nounous et une autre maman de jumeaux un peu bobo. Chacun va apporter sa petite touche personnelle pour répondre aux questions de la future mère.


Certes, c’est parfois cliché, parfois très exagéré mais ça reste drôle. Les personnages en eux-mêmes ne paraissent pas très crédibles. Les traits sont largement forcés, leur caractère également mais c’est ce qui fait l’humour de ce texte. On frôle parfois la caricature avec les thèmes abordés et la façon dont ils sont traités. Et puis, finalement, on se dit que ce n’est pas si caricatural que ça.
Soyons honnête, il faut bien dire que la future maman se pose des questions un peu loufoques, parfois bêtes, mais justifiées et ce sont des questions plutôt communes chez nous toutes: qu’il s’agisse des aléas de la grossesse ou de l’accouchement ou sur la vie « d’après ».
L’humour ciblant la parentalité est toujours identique: les nuits blanches, les angoisses de l’accouchement, les nausées du début de grossesse, les difficultés à trouver une place en crèche, la sexualité, et j’en passe. Voilà en gros les thèmes abordés, avec beaucoup d’humour, de fraîcheur mais aussi de la tendresse une fois que Noémie a donné la vie. Oui, parce que finalement, on a beau stressé, psychoter, se poser mille et unes questions, une fois que notre petit bout est là, ce n’est que du bonheur (Non, je déconne! On l’aime, mais c’est le début des galères ^^)


La plume de l’auteur est agréable, tout en simplicité et pleine de fraîcheur. 
Petit bonus, le livre est truffé de jolies illustrations. Cela contribue beaucoup à l’atmosphère légère du roman. Vous pouvez retrouver quelques exemples ici.

Ce livre aborde la grossesse et la parentalité avec beaucoup d’humour. C’est une lecture légère qui vous fera passer un bon moment.


Roman lu dans le cadre d’un service-presse proposé par Rebelle Editions
(Cliquez sur l’image pour accéder au site)

 

rebelle éditions

Publicités
commentaires
  1. […] « Le pensionnat de Mlle Géraldine » Tome 1 – Gail Carriger 24. « Baby blues » – Lana Calzolari 25. « L’arrière-petite-fille d’Emma Bovary » – Bernard […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s