« Le pensionnat de Mlle Géraldine » Tome 1 de Gail Carriger

Publié: 22 avril 2016 dans Fantasy, Steampunk
Tags:, , ,
Parution: Avril 2015 Edition: Livre de Poche Genre: Fantasy / Steampunk

Parution: Avril 2015
Edition: Livre de Poche
Genre: Fantasy / Steampunk

 


4eme couverture


C’est une chose que d’apprendre à faire une révérence comme il faut.

C’en est une autre que d’apprendre à la faire en lançant un couteau

Angleterre, début du XIXe siècle. Sophronia, 14 ans, est un défi permanent pour sa pauvre mère : elle préfère démonter les horloges et grimper aux arbres qu’apprendre les bonnes manières ! Mme Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfaite lady, aussi inscrit-elle Sophronia au Pensionnat de Mlle Géraldine pour le perfectionnement des jeunes dames de qualité.

Mais Sophronia comprend très vite que cette école n’est peut-être pas exactement ce que sa mère avait en tête. Certes, les jeunes filles y apprennent l’art de la danse, celui de se vêtir et l’étiquette ; mais elles apprennent aussi à donner la mort, l’art de la diversion, et l’espionnage – le tout de la manière la plus civilisée possible, bien sûr.

Cette première année au pensionnat s’annonce tout simplement passionnante.


Mon avis


Nous sommes en 1851 et je pensais que nous vivions dans un monde civilisé ! Vous ne valez pas mieux qu’un loup-garou déchaîné, jeune demoiselle ; quelqu’un doit y remédier.



J’ai fait la découverte du Steampunk avec « Le secret de l’inventeur » d’Andrea Cremer que j’avais bien apprécié. J’avais envie de renouveler l’expérience. L’occasion s’est présenté lorsque j’ai reçu les deux premiers tomes de cette saga.

Sophronia est une jeune fille pas comme les autres. Les bonnes manières? Apprécier les jolies robes et les bals d’introduction? Non, merci! Ce qu’elle aime, c’est grimper, démonter les mécanismes, espionner.
Sa mère qui n’en peut plus, décide de l’envoyer dans le pensionnat de Mlle Géraldine. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que ce pensionnat est assez particulier. Les professeurs y forment les futures espionnes de la haute société. Sophronia devra quand même perfectionner ses bonnes manières, tout en apprenant l’espionnage et tout ce qu’il en découle.
Sur le chemin vers le mystérieux lieu, les occupants du véhicule subissent une attaque de bandits. La fausse Mlle Géraldine – Monique- est en fait une élève de dernière année en situation d’examen chargée de récupérer un prototype. Elle échoue, est sauvée par Sophronia, aidée par Dimity et Pillover, deux autres recrues. Au retour, Monique sera rétrogradée en première année et vouera une haine viscérale pour sa sauveuse qui, elle, sera bien décidée à en apprendre plus sur cet intrigant prototype.

L’intrigue, si elle est très intéressante, m’a assez vite lassée. Ce roman est très bien pour les ado, et j’ai eu du mal à adhérer. La recette est plutôt bonne: aventure, créatures fantastiques, jolies robes, suspenses, attaques de bandits, un petit début d’amourette. Mais voilà, ce n’est pas très approfondi. Finalement, l’intrigue principale devrait être la fameuse recherche du prototype, mais ce premier tome sert surtout à présenter le fonctionnement du pensionnat, les différents personnages et l’univers très mécanisé dans lequel ils évoluent.

L’univers, par contre, m’a beaucoup plu. Nous sommes totalement immergés dans ce monde ultra-mécanisé. Entre chien-robot, domestique-robot, dirigeables, école volante, prototype, nous avons de quoi faire fonctionner notre imaginaire. Grâce à la plume efficace de l’auteur, nous n’avons aucune difficulté à visualiser ce que nous lisons. La présence de créatures fantastiques comme les vampires et les loups-garous est un choix intéressant. Assez peu développé pour le moment, j’imagine qu’ils prendront plus d’ampleur dans les prochains tomes.

J’ai beaucoup aimé les touches d’humour dans l’écriture. Les personnages ont tous un côté extravertis, avec un comportement souvent bien étonnant. Tous ont une importance plus ou moins grande dans l’intrigue. J’ai évidemment apprécié le personnage principal qu’est Sophronia: une jeune fille effrontée, avec de mauvaises manières, qui s’insurge finalement contre les codes imposés aux femmes. Un certain féminisme sans en faire trop car on sent que c’est sa nature profonde. Elle est attachante, tolérante et drôle. Les autres personnages ne sont pas en reste et son très appréciables également. Ils offrent une belle palette de caractères différents et cela enrichit l’histoire.

Pour conclure, je dirais que j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman plutôt destiné à la jeunesse avec de l’action, des rebondissements, de l’humour et des personnages intéressants, mais qui manque terriblement d’approfondissement, au risque de me lasser très vite.


Roman lu dans le cadre des challenges:

challenge ABC de l'imaginaire

Challenge littérature de l'imaginaire

 

Publicités
commentaires
  1. […] 23. « Le pensionnat de Mlle Géraldine » Tome 1 – Gail Carriger […]

    J'aime

  2. […] Victor – Phobos: Tome 1 (SF) P. PEVEL, Pierre- Le Paris des merveilles: Tome 1 (Fantasy) C. CARRIGER, Gail – Le pensionnat de Mlle Géraldine: Tome 1 (Fantasy jeunesse) S. SHOWALTER, Gena – Chroniques de Zombieland: Tome 2 […]

    J'aime

  3. […] « Le pensionnat de Mlle Géraldine » Tome 1 – Gail Carriger 24. « Baby blues » – Lana Calzolari 25. […]

    J'aime

  4. smoochybooks dit :

    Ce livre me tente beaucoup, mais son autre saga « Le Protectorat de l’ombrelle » encore plus! 🙂

    J'aime

  5. […] « Le pensionnat de Mlle Géraldine » de Gail Carriger L’intrigue a pour cadre une école très particulière puisqu’on y forme de futures espionnes. Ma chronique du tome 1 […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s