« Cellule secrète » de Safa Guizman

Publié: 9 mars 2017 dans Fantastique
Parution: Décembre 2015 Edition: Auto-édition Genre: Suspense / Horreur

Parution: Décembre 2015
Edition: Auto-édition
Genre: Suspense / Horreur

 

 


4eme couverture

 


Cellule Secrète, lorsque le jeu mène à la folie. Une histoire horrible et effrayante. Les règles du jeu : Douze candidats. Six hommes et six femmes, enfermés, prisonniers, et forcés de cohabiter durant vingt-huit jours dans un site abandonné et réputé comme étant l’un des endroits les plus hantés du monde. Ils cachent tous un lourd secret et doivent tout faire pour le garder, tout en essayant de découvrir celui des autres candidats. Cet endroit mystérieux, la prison des secrets, est équipé de caméras vidéo et de micros dans toutes les pièces. Ils seront filmés et écoutés en permanence. Chaque participant touchera la somme de cinq mille euros par semaine entière passée dans la prison. À chaque secret découvert, il remportera alors cinq mille euros supplémentaires. De plus, le règlement limite à une fois par semaine et par personne, le droit de dévoiler un secret.

 


Mon avis

 

 

Les épisodes des derniers jours étaient d’une extrême violence et réunissaient un panel de tout ce que le public désirait. De la bagarre, des insultes, des prises de bec, du sexe, de la folie…

 

Douze candidats. 28 jours de jeu. Chacun possède un secret, les autres doivent le percer à jour. A la clé: 1 millions d’euros! Un concept vu et revu, mais le lieu donne toute son originalité à cette énième télé-réalité: une prison réputée hantée! Pour couronner le tout, le producteur est un magouilleur qui est prêt à tout pour faire exploser l’audience!
J’ai eu très peur en commençant ce roman. J’avais l’impression de lire « Secret Story »! Mais les choses ont vite évolué vers quelque chose de plutôt glauque et horrifique.
Ce roman, s’il est plutôt bien écrit, rencontre pas mal de soucis de l’auto-édition. Il manque clairement d’une relecture! Des erreurs dans les prénoms cités, des fautes d’orthographe et des coquilles.

Les personnages ne sont pas forcément très détaillés. On en apprend plus sur eux au fur et à mesure de l’avancée de l’intrigue mais on reste toujours en surface. Ça m’a un peu gênée au départ, mais j’ai vite compris qu’il était, finalement, inutile d’entrer dans les détails car ces beaux et jeunes gens vont vite voir leur personnalité disparaître laissant peu à peu place à une force étrange et mystérieuse…
L’ambiance est très malsaine. Je me suis sentie assez mal pendant la lecture. C’est pesant. Le lecteur n’est pas épargné par les détails gores de certaines scènes. Une atmosphère digne d’un bon roman horrifique.

Au-delà du genre horrifique, c’est une critique sociétale qui nous est proposée: les valeurs sont peu à peu oubliées pour laisser la place à la violence, au sexe, au cru, au trash et au buzz. 

 

Le public était indifférent à la souffrance des candidats. Ils aimaient voir le sang couler, ils aimaient voir la folie grandir, la démesure. Ils vivaient dans une société prête à tout pour faire le buzz. L’actualité montrait sans arrêt des scènes d’une rare violence, celle de la vie de tous les jours, celle des guerres incessantes. Et dans cette réalité, ou la fiction ne parvenait plus à égaler l’information, il fallait toujours être à la recherche des scènes les plus choquantes.
Cellule Secrète reflétait parfaitement l’esprit de cette jeune société égoïste, et abrutie par la télévision et les écrans d’ordinateurs. Cette société qui perdait petit à petit toute son humanité, son cœur, ses valeurs et le sens des réalités. Une société qui avait fini par banaliser l’agressivité, la violence et la haine.

 

« Cellule secrète » est un roman horrifique plutôt efficace, où se côtoient suspense, gore et surnaturel. Dommage que quelques petits soucis dûs à l’auto-édition soient venus un peu gâcher l’ensemble.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s